Autopsie 19960828 d’une « aliénation parentale »

Lettre de Vinciane, du 28 août 1996 concernant les fausses accusations de sa mère pour gagner son divorce
____________________________________________________
Retranscription — par un père — de la lettre [1] de sa fille de 28 ans

Papa,
Je suis très heureuse de pouvoir enfin te revoir après 2 ans d’absence [2] et d’appréhensions. Et oui, malheureusement, j’ai été lâche papa, car il y a deux ans, quand on s’était revu pour, normalement une période infinie, j’ai été arrêtée dans mon élan par mon propre frère [3], car je ne dois plus te raconter l’histoire pour te l’avoir déjà racontée, qui, de plus, est douloureuse encore maintenant.
Tout ce que j’espère, c’est de ne plus jamais avoir ce genre d’histoire et ne plus avoir à être lâche vis-à-vis de toi.
Je ne vaux guère au reste de la famille car j’ai moi aussi tourné le dos à mon père et pourquoi ? Pour protéger ma petite personne de la peur de perdre l’être que j’aime. Moi aussi, je te demande pardon, pour ne pas avoir été à la hauteur, t’épauler dans ta bataille, pour ne pas avoir été là, près de toi pour écarter et consoler tes peines, pour ne pas avoir pu soulager et apaiser tes colères, et j’en passe. J’espère que tu me pardonneras aussi tout ça.
Maintenant, nous pouvons avancer et bâtir une relation inébranlable car j’aimerais ce que j’ai toujours désiré d’avoir mon père [4] à mes côtés pour le restant de la vie, encore bien prometteur.
Aldo ne voit pas, non plus d’objection, mais, et ne lui en veut pas, il a un peu peur à cause du passé.
Sur ce, j’attends avec impatience le 15 pour que nous puissions enfin se revoir et aussi, tu me manques déjà.
Dans cette attente, je t’envoie des milliards de GROS BISOUS.
Vinciane,

______________________________
Remarques du père
[1] La copie de la lettre originale est disponible en JPEG, copie scannée / ou sur autre forme/ demande.
[2] Pour pouvoir expulser aisément son époux, et pour obtenir tous les avantages du divorce, Mme G… a contacté sa fille, Vinciane, à la fin de l’année 1993, pour lui dire qu’elle allait divorcer et surtout pour lui demander de témoigner sur les faits que lorsqu’elle était âgée d’à peine 12 ans, son père avait commis des attouchements sexuels sur elle. Vinciane a alors contacté son père afin de le mettre au courrant des intentions malveillantes, délictuelles, de sa mère : à savoir qu’elle avait demandé à ses enfants de témoigner contre le père, pour des faits ignobles commis sur ses enfants, en ce sens que ses filles étaient ses « joyaux sexuels » et que ses fils étaient ses « souffre-douleur ».
Pour démentir les fausses accusations de sa mère, Vinciane écrivit une attestation affirmant sur l’honneur que jamais son père eut une telle attitude criminelle à son égard. Vinciane fit authentifier son témoignage par la commune et le père remit le document (certifié pour copie conforme) à son avocat. Mais, au moment de la procédure en expulsion, en janvier 1994, l’avocat du père, Me Van Gils chargé de la défense de ses droits fondamentaux, fit savoir au père qu’il ne pouvait rien faire pour le défendre… en appuyant ses dire par « Même vos enfants vous accusent de vos graves comportements… Je ne peux rien faire pour vous».
Ce père fut expulsé le 20 janvier 1994, sans que la justice ne s’inquiète du bien-fondé des accusations de l’épouse, ni du désarroi des jeunes enfants (9 et 10 ans) privés d’un père attentionné…
Plus tard, le père apprit que cet avocat était le conseillé attitré de l’Églantier, Centre d’accueil pour femmes, appelé communément « Centre pour femmes battues ». Le père se rendit compte qu’il avait été brillamment « roulé » par le système judiciaire.
[3] Selon ce que Vinciane confia à son père, en août 1996 :
Apprenant que sa sœur Vinciane n’avait pas témoigné contre son père, mais qu’elle avait contredit les mensonges de sa mère (ainsi que ses propres fausses accusations) Alain profita de l’absence de Vinciane et de son compagnon Aldo (travaillant tous les deux) pour rencontrer les parents d’Aldo, lesquels habitaient dans le même immeuble que leurs fils et belle fille.
Et là… l’imaginable,… l’abominable se produisit : Alain eu la scélératesse de leur dire que Vinciane était une (…) car elle avait même couché avec son père, et ajouta encore d’autres mensonges que la décence nous empêche de les transcrire ici…
Cet abominable frère (et fils) s’éclipsa avant le retour d’Aldo et de Vinciane. La suite fut dramatique. Les parents d’Aldo racontèrent tout à leurs fils, lequel demanda aussitôt des explications à sa compagne. La dispute fut inévitable et Aldo mit Vinciane à la porte, avec ses valises, car il ne pouvait pas supporter une telle situation. Vinciane fut hébergée durant un long moment chez l’une de ses amies. Cette amie, également amie d’Aldo, ne put croire à une telle histoire à propos de Vinciane, pourtant réputée franche, droite et honnête. Elle contacta Aldo qui reconnut – quand même – qu’une telle situation était invraisemblable. Il se rendit alors compte qu’Alain avait agit par vengeance car Vinciane n’avait pas répondu à la demande de sa mère, et qu’elle avait même contredit les fausses accu

Il se rendit alors compte qu’Alain avait agit par vengeance car Vinciane n’avait pas répondu à la demande de sa mère, et qu’elle avait même contredit les fausses accusations que sa mère avait portées sur son père.
Pris de remords, Aldo alla aussitôt rechercher Vinciane et lui demanda de ne plus avoir de relation avec sa famille. Ce fut la condition principale pour qu’Aldo accepte de continuer la relation conjugale. Elle avoua être fortement traumatisée, et l’âme en peine, pour préserver son couple bien fragile, car récent, Vinciane changea son numéro de téléphone et coupa définitivement les ponts avec son père… et avec sa famille.

[4] L’histoire invraisemblable de ce père, brisé par tant d’injustices, est consignée sur les pages suivantes :
Article «Michel versus perversité au féminin »
Lettre ouverte « Mes très chers enfants, » au commentaire n°5 à la page :
http://laviedeperes.over-blog.com/article-12857842-6.html#anchorComment
Article « QUID des fausses accusations pour gagner un divorce ? »et commentaires n°15 et n°25 à la page :
http://laviedeperes.over-blog.com/article-23639745-6.html#anchorComment

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s